Pour pouvoir visualiser son contenu vous avez besoin de Adobe Flash Player.

Avertissement Accueil La fessée Médias de SpankMaster Petites annonces Recevoir une fessée? Liens Contact 

La fessée

Définition: La fessée est un châtiment corporel consistant en une série de claques ou de coups administrés sur les fesses. Elle peut être administrée à la main ou à l'aide d'instruments divers. Connue de tous en tant que punition, la fessée est également une pratique érotique qui peut être pratiquée comme préliminaire ou comme pratique à part entière.

Nous allons nous intéresser uniquement à sa version entre adultes consentants. Dans cette rubrique, je vais tenter d'expliquer la fessée aux novices. Les pratiquants confirmés peuvent tout de suite aller voir les autres rubriques du site ;-) Pour des raisons de clareté dans le texte, nous parlerons d'un homme fesseur et d'une fille fessée (H/f). Bien entendu, chaque rôle peut être joué par un homme ou par une femme.INTRODUCTIONLa fessée est une pratique encore sujette à un certain tabou de nos jours, et malgré le nombre croissant de personnes qui assument ce fantasme, nombreux sont celles et ceux qui n'osent pas avouer leur rêve de la pratiquer. Pourtant, à combien de personnes cela évoque-t-il des souvenirs d'enfance? C'est souvent (mais pas forcément) ces souvenirs qui peuvent réveiller en tout un chacun l'envie de donner et/ou de recevoir une bonne fessée. Généralement, le fantasme du débutant est de pratiquer la fessée telle qu'il la subissait étant petit. Mais rapidement, l'envie de varier les plaisirs va faire évoluer cette pratique vers de nouveaux horizons: nouvelles positions, nouveaux instruments, nouveaux scénarios, changement du degré de sévérité etc...L'ORIENTATIONLa fessée étant à la base une discipline tirée du vaste monde du S/M, elle en utilise la nomenclature. Par convention on note "D/s" la relation Dominateur(trice)/soumis(e). Pour la fessée, on note généralement "fesseur/fessé", chacun représenté par la lettre du sexe. Ainsi, un homme fessant une femme sera noté "H/f" tandis qu'une femme fessant un homme sera notée "F/h". Sachez que vous pouvez avoir l'une de ces 3 orientations:- fesseur: C'est vous qui donnez la fessée, vous être le maître du jeu, le "D". Il vous incombe la responsabilité de ne pas dépasser les limites de votre partenaire. C'est principalement vos talents qui feront que la fessée est "réussie" ou "ratée".- fessée: Vous la recevez. Vous êtes plus passive que votre fesseur, vous êtes à sa merci. Néanmoins il vous appartient de lui faire connaître vos désirs, vos limites. Vous êtes le "s".- Switch: Vous aimez aussi bien être fesseur que fessé et vous alternez les 2 rôles (ou plus généralement, Domi et soumis). En effet, on peut très bien apprecier les 2 côtés de la barrière ;-)LE PLAISIRIl est évident que c'est avant tout un jeu. Certes il peut être douloureux si on le désire, mais il reste un jeu. C'est pourquoi il est important que chacun des 2 partenaires, le fesseur et la fessée, y trouvent du plaisir chacun de leur côté. Il n'est donc pas question pour le fesseur d'outre-passer les limites de la demoiselle, sauf si les règles du jeu sont fixées comme cela à l'avance avec l'accord des 2 partenaires. Le plaisir du fesseur est généralement le même pour tous: sensation de dominer, plaisir à déculotter la jeune demoiselle, plaisir de fesser, plaisir à voir rougir les fesses... Chacun y trouvera certainement d'autres motivations mais disons que cette liste est une base commune à 98% des fesseurs.La punie en revanche peut y trouver des motivations bien plus variées: - avoir la sensation de revivre des moments de son enfance (pour celles qui étaient fessées par leurs parents),- pouvoir s'abandonner dans une confiance aveugle aux mains du fesseur,- aimer se sentir punie,- aimer la douleur et la chaleur que dégage une fessée sévère,- aimer ces caresses un peu differentes de d'habitude (pour les fessées soft),- avoir un orgasme suite à la raisonnance des coups dans la chair, qui peuvent aller jusqu'à résonner dans le clitoris.Notons que si certaines se satisferont d'une fessée soft, d'autres apprécieront de recevoir une véritable raclée, jusqu'aux bleus voire même jusqu'au sang. Mais chacune est libre du degré de sévérité qu'elle souhaite. Si vous arrivez chez un fesseur avec qui vous n'avez jamais pratiqué, il est primordial de lui exprimer clairement vos désirs, vos fantasmes mais aussi et surtout vos limites. N'attendez pas la volée cinglante à la ceinture pour lui dire que vous vouliez une petite fessée soft ;-) D'ailleurs, parlons tout de suite du "safeword"...LE SAFEWORDEn français: "le mot de sécurité". C'est un mot à définir avant le début du jeu, principalement utile au début lorsque le fesseur connait mal les limites de la demoiselle. Il permettra à cette dernière, en cas d'urgence, lorsque la douleur dépasse ce qu'elle arrive à supporter et qu'elle n'y prend plus aucun plaisir, de mettre immédiatement fin à la fessée en prononçant ce mot. Evitez le mot "stop", c'est un mot qu'on utilise par reflexe, ce n'est pas révélateur d'une situation insupportable. Prenez plutôt un mot "improbable" qui n'a aucun rapport dans le contexte de la fessée ni du scénario (ex: artichaud, accordéon... ou tout simplement safeword). Il est plus simple d'utiliser toujours le même. Cette sécurité n'a plus beaucoup de sens lorsque le fesseur connait bien les limites de sa partenaire. La règle d'or à respecter quoiqu'il arrive: le fesseur doit immédiatement cesser lorsqu'il entend ce mot. Certes, la correction est "ratée" mais ce n'est pas grave. En revanche, continuer coûte que coûte et traumatiser la fille en dépassant ses limites risque de lui faire passer l'envie de jouer avec vous...LES POSITIONSElles sont nombreuses, potentiellement toute position autorisée par le corps humain. Néanmoins, certaines sont très usitées dans l'univers de la fessée. Voici les incourtounables. Je vous donne leur noms en anglais car c'est généralement comme ça qu'elles sont évoquées sur internet.- OTK (over the knee): couchée sur les genoux du fesseur. C'est la position traditionnelle, certainement la plus utilisée et la plus connue.- A cheval (straddling): comme OTK mais à cheval sur un genou du fesseur.- penchée en avant (bend over): la punie est debout (ou eventuellement à genoux) et penchée en avant, soit sur une table ou un meuble, soit dans le vide (généralement en tenant ses genoux ou en touchant ses pieds).- allongée (lay down): la demoiselle est allongée sur le ventre, généralement sur un lit.- sur le dos jambes relevées (diaper): la soumise s'allonge sur le dos et lève les jambes, dans une position qui rappelle celle que les bébés prennent pour le changement de leur couche. D'ailleurs, le terme anglais le traduit bien puisque "diaper" en anglais signifie "couche". Cette position est particulièrement humiliante puisqu'elle expose à la vue du fesseur la foufounette et le trou du cul.- à 4 pattes (on the four): mademoiselle se met simplement à 4 pattes, mais pour une bonne fessée, pas pour une levrette ;-)- en equerre (lunge): la victime met ses fesses le plus haut possible en l'air, en s'appuyant sur ses pieds et ses mains. Une sorte de 4 pattes avec les fesses sur-élevées.Beaucoup d'autres positions sont bien évidemment imaginables, chacun peut laisser libre cours à son imagination. Notons toutefois que certaines positions se prêtent mieux que d'autres à certains instruments. Ainsi, la position OTK n'est pas très pratique avec un instrument nécessitant du recul, comme la ceinture ou le martinet, il sera alors plus pratique de mettre la jeune fille allongée ou penchée en avant... Néanmoins, dans l'absolu, tout est faisable.LES INSTRUMENTSIls sont nombreux ! Dans l'absolu, on peut prendre à peu près tout ce qui nous tombe sous la main. Mais intéressons nous plutôt aux grands classiques. Je note le degré de douleur sur un échelle de 1 à 10 (10 étant le plus douloureux), sous forme d'une fourchette ("fessée assez sévère" à "pleine puissance"). Notez qu'à très faible puissance (fessée soft), aucun n'est vraiment douloureux.- la main: bien entendu, c'est le premier auquel tout le monde pense... Et quoi de plus revigorant qu'une bonne fessée à la main? ;-) Douce à douloureuse (1 à 7), c'est le plus facile à doser puisqu'on a autant mal à la main que la demoiselle a mal aux fesses... C'est donc idéal pour les fesseurs novices.- la brosse à cheveux: on utilise le dos de la brosse pour fesser. L'idéal est une grosse brosse en bois, assez large. Très douloureuse (8 à 10).- le martinet: lanières de cuir assez courtes reliées à un manche. Impressionnant mais pas très douloureux (4 à 6).- le paddle: il en existe beaucoup de sortes differentes. planchette en bois (avec ou sans trous), tapette en cuir, plaquette en plastique souple... Ils ont généralement comme point commun d'être munis d'un manche. Ils ont des longueurs, des épaisseurs et des formes variées. C'est souvent une arme redoutable qui laissera des bleus (7 à 10).- la ceinture: (de préférence en cuir), pliée en deux. Plus ou moins douloureuse (6 à 10) selon le type de ceinture.- la règle d'école: Sa douleur (6 à 8) ressemble à celle du paddle.- la tawse: une sorte de lanière en cuir, assez large, fendue en deux dans le sens de la longueur. Douloureuse (8).- la strap: en gros, une tawse non fendue. Douloureuse (8).- la canne: typiquement du rotin ou du bambou. Epouvantable à pleine puissance (10+), elle laisse de belles marques mais va vite jusqu'au sang. A éviter lorsqu'on débute.- la cuillère: la grosse cuillère en bois qui sert au service... longue, large, elle fait beaucoup de dégats sur les fesses nues (8 à 10).Il existe d'autres instruments tels que le battoir à tapis (4), le chausson (3), la baguette de batterie (7), la corde (9) ect... Encore une fois, ce n'est pas l'imagination qui manque !LES TENUESOutre l'éventuel déguisement (écolière, infirmière, soubrette, pyjama...), je veux parler de ce que la demoiselle a sur les fesses pendant sa correction. Bien entendu, le fantasme de base est la fessée déculottée... Si si, vous savez, avec le jean et la petite culotte sur les chevilles et les fesses bien exposées ^^ Mais il existe aussi des moyens de rendre cette fessée encore plus exitante, pas exemple en la déshabillant progressivement. Vous la fessez d'abord sur son pantalon, puis sur sa culotte/string puis enfin déculottée... Voire même entièrement nue à la fin. On peux également varier le déculottage: sec et rapide (dans la colère), lent et humiliant (sadisme), baisser la culotte jusqu'au au ras des fesses, aux genoux, aux chevilles, voire l'enlever complètement... De même, vous pouvez lui ordonner de se déculotter elle-même devant vous... Il faut savoir varier un peu les plaisirs !LES SCENARIOSIls ne sont pas indispensables, rien n'empêche de donner une bonne fessée juste pour le plaisir. Néanmoins, ils apportent un sens et du réalisme à la fessée. Ce sont généralement des petites scenettes un peu théatrales de quelques secondes à quelques minutes où chacun va jouer un rôle. Par exemple un scénario père/fille: la fille a eu une mauvaise note à l'école, le père se fâche et la fesse. Tout est imaginable mais les plus connus sont père/fille, prof/élève, patron/secrétaire, medecin/patiente, mari/femme...SEXE APRES ?A vous de voir avec votre partenaire... Ce n'est pas une pratique obligatoire, la fessée pouvant être considérée comme une pratique à part entière. Néanmoins, l'excitation provoquée par une bonne fessée donne généralement envie de laisser le jeu déraper vers quelque chose de tout aussi coquin mais beaucoup plus conventionnel... ;-)LEGALITE- La fessée entre adultes consentants est tolérée en tant que jeu sexuel. Faîtes attention toutefois, si votre soumise porte plainte, vous aurez des ennuis judiciaires assez graves pour "violence physiques et sexuelles". Assurez-vous que votre soumise soit vraiment une amatrice de fessée avant de commencer à jouer. (Idem pour le SM dans son ensemble).- La fessée en tant que punition pour les enfants est aujourd'hui en voie d'être interdite en France. Quelle que soit la force avec laquelle elle est donnée et qu'elle soit déculottée ou non, elle n'est plus considérée comme un geste d'éducation mais comme une violence sexuelle et une humiliation. Je vous déconseille donc vivement de l'administrer à vos enfants, sous peine de poursuites judiciaires.En Octobre 2013, un père de famille a été condamné à 500€ d'amende avec sursis pour avoir déculotté et fessé son fils de 9 ans.CONCLUSIONVoila, je crois avoir fait à peu près le tour du sujet dans ses grandes lignes. Je vous invite à lire les récits présents sur ce site pour mieux comprendre comment tout cela se met en pratique. Vous y trouverez également des détails sympathiques et excitants. Vous verrez qu'il y a milles façons de pratiquer la fessée... Mais pour en apprendre d'avantage, je vous invite à passer à la pratique... Après tout, la fessée c'est un peu comme la natation, on peut lire autant d'explications que l'on veux, si on n'entre pas dans l'eau on ne saura jamais nager ;-)N'hésitez pas à me contacter si vous avez des questions :-))

www.la-fessée.fr

Alice & SpankMaster